• Andrew Lincoln : L'art et la manière d'être leader avec le personnage de Rick Grimes

     

     

    Andrew Lincoln incarne un Rick Grimes à la fois torturé et quelqu'un de prévenant envers les autres. Rick a grandement évolué au fil des saisons. C'est d'une certaine manière grâce à lui que l'on s'imprègne de ce monde apocalyptique où la loi du plus fort est le maitre mot. Au début, Rick était quelqu'un d'intègre, désirant éviter à tout prix que quelqu'un meurt. Il était accès sur la famille et particulièrement pour son fils Carl. Avec sa femme Lori, c'était compliqué. Il était amoureux de sa belle mais il allait vite comprendre que son retour alors qu'il avait été dans le coma suite à une attaque armée allait être des plus compliqués. Seulement, le monde allait changer le jeune homme. En effet, il découvrit d'une part que pour survivre il fallait être bien plus malin et à la fois fort et autoritaire. Le fait même de voir son meilleur ami en train de tenter de prendre les choses en main le poussa à la confrontation. La révélation que Lori avait eu une aventure avec Shane changea profondément Rick en quelqu'un de rancunier. Son ton devenait de plus en plus dur au niveau de l'avancée de la série. Il devenait de plus en plus distant comme si finalement, le fait d'être un leader le poussait à s'éloigner des autres. Seul un noyau de confiance le connaissait plutôt bien. En effet, avec Daryl, il forma au fil du temps un tandem hors pair s'apprivoisant l'un et l'autre alors qu'ils pouvaient laisser éclater leur colère et leur rage. C'est un lien fraternel qui était en train de se nouer entre les deux. Avec son fils Carl, on pouvait voir un père, un guide désirant à tout prix voir le jeune homme responsable et capable de tout faire pour vivre dans ce monde selon les codes. Pour Rick le fait de se rapprocher de Carl était oh combien compliqué alors que Shane avait eu le temps de prodiguer des conseils. Mais on voit au fil du temps que Carl est de loin respectueux et admiratif de son père qui réussissait à réunir tout un groupe face à l'adversité. La relation filiale est si forte et de cela, Carl en sortait plus que grandi. Rick, même, en profitait pour donner des missions à Carl tout en le protégeant des choses plus dangereuses. Avec le temps, le fils était en train de devenir comme son père prenant des risques inconsidérés. Rick était quelqu'un d'entier et que ce soit Lori ou même Carol, elles le savaient fort bien. Les deux femmes avaient trahi le chef que ce soit intimement avec l'infidélité pour la première avec Shane ou le fait de prendre des vies pour en préserver d'autres avec l'autre. On pouvait remarquer qu'il donnait rarement sa confiance mais que quand il le faisait, il attendait à ce que les personnes filent droit. Avec Lori, il était oh combien dur mais ce qui se cachait en dessous était de la torture et de la souffrance. Il souffrait terriblement. Avec Carol, il ressentait cette douleur rien que de voir que la jeune femme pouvait mettre à mort sans état d'âme. Avec le fil du temps, il comprit que ce qu'elle avait fait était un mal nécessaire et même, il comprit que pour survivre, la meilleure façon d'éliminer les problèmes était de mettre à mort. On pouvait remarquer cela au fil des épisodes et des ennemis. La confrontation était bien différente. Il suffisait de remarquer la manière dont il affrontait le gouverneur ou Negan. D'un côté, il était plus sur la défensive, répliquant face aux attaques d'un Gouverneur déterminé. Avec le deuxième, il avait mené l'attaque en vue d'éviter justement une confrontation par la suite. Ce deuxième épisode nous a montré que même s'il avait perdu avec Negan au départ, il était attaché à toutes les personnes qui formaient le groupe. La perte des personnes chères pesait lourd sur son être. Même l'aveu d'un secret ne pouvait rester longtemps secret. On pouvait voir à quel point il était quelqu'un qui souffrait. Il était devenu l'ombre de lui-même, il préférait obéir. Mais on se rend compte que finalement les personnes qui étaient de confiance étaient aussi des soutiens sans faille. A leur manière, ils ont montré que sa décision était une erreur. Mais plus particulièrement, on peut noter que la relation qu'il entretenait avec Michonne était intense et magnifique. Rick a trouvé en Michonne son âme soeur, son idéal, la personne qui pouvait aisément le comprendre. On pouvait voir au travers de ses deux personnages à quel point ils étaient forts et complémentaires, faisant un tout. Il suffisait de penser à leur dernière intervention pour constater qu'à eux seuls, ils pouvaient changer le monde. Le fait d'être dans son cercle de confiance était délicat et pouvait mener à une relation compliquée. Avec Morgan, c'était une confrontation d'idées. On pouvait constater que finalement Rick se retrouvait face à ce qu'il avait été par le passé, et c'était déroutant. Il essayait de pousser Morgan à constater que tuer était nécessaire pour survivre. 

    Avec tout cela, il refusait jusqu'à présent de se laisser guider par le bonheur sachant qu'il était difficile de vivre quelque chose dans ce monde apocalyptique. Alexandria était au départ pour lui qu'une illusion mais au fil du temps, il commençait à comprendre tout le monde sur le fait que pour survivre, il fallait se reconstruire. Les survivants tentaient de le faire autour. Il se refusait jusqu'à présent de le faire mais grâce à Michonne et à ses discours qui le touchaient en plein coeur, on avait l'impression qu'enfin il envisageait de vivre une histoire d'amour, de reconstruire sa famille et d'être un guide. Seulement, être un guide face à des ennemis aussi féroces n'allait pas être une mince à faire. Rick restait finalement quelqu'un qui pensait difficilement à son bien-être. Les autres étaient tout simplement l'essentiel pour lui. C'était peut-être le fait qu'il était un ancien flic qui parlait. Si quelqu'un souffrait, il souffrait bien davantage. Mais avant tout, Rick était un rassembleur. 

    Andrew Lincoln incarne Rick depuis maintenant 8 saisons. Il reste complètement investi dans la série et d'ailleurs les photos promos le démontraient comme personne. Amis avec Norman Reedus comme Jeffrey Dean Morgan, ils forment un trio d'enfer. Du côté des projets, il va participer à la suite de Love Actually plus qu'attendu. Du côté de la vie privée, il a épousé le 10 juin 2006 Gael Anderson, fille du musicien Ian Anderson du groupe Jethro Tull. Le 10 septembre 2007 le couple eut leur premier enfant une fille Mathilda et plus tard, ils eurent un fils Arthur. 


    votre commentaire
  • Buffy contre les vampires : une série qui marque encore tout pleins de générations

     

     

    Buffy contre les vampires est une série américaine fantasy sorti en 1997 et réalisé par Joss Whedon. La série compte 144 épisodes pour 7 saisons et la suite en comics allant jusqu'à la saison 11 pour le moment. La série a d'ailleurs fêté ses 20 ans au début de l'année. Elle se base au début sur le film réalisé par Joss Whedon lui-même et dont l'actrice à l'époque était Kristy Swanson sorti en 1992 et qui avait fait un bide. La série prend bien plus tard dans la suite de l'histoire de la tueuse la mettant dans un autre environnement. La série repose sur un casting remarquable et de prestige avec à sa tête Sarah Michelle Gellar sensationnelle dans le rôle de la tueuse, Alyson Hannigan dans le rôle fabuleux de Willow, David Boreanaz, James Marsters. La série raconte l'histoire de la tueuse et ses aventures avec ses amis pour combattre les vampires et les démons de l'enfer à Sunnydale évoluant d'abord dans le lycée puis progressivement à l'université et puis dans le passage à l'âge adulte.

    Au début de la série, Buffy était seule dans ce combat mais elle rencontra vite son observateur qui n'était autre que Rupert Giles. Au début, elle n'accepta pas sa mission, mais peu à peu, elle s'y fie. Seulement, deux personnes découvrent qui elle est à savoir Willow Rosenberg et Alexander Harris. Ensemble, ils se mettent en quête de tuer les vampires. Egalement, elle fait la rencontre d'un homme plutôt intriguant et mystérieux prénommé Angel. Peu à peu ils se rapprochent au point de créer un lien amoureux entre eux. La saison une est basée sur le combat contre le maître. Certes, il y a peu d'épisodes, mais c'est tellement intense qu'une saison 2 a pu voir le jour.

    La saison deux est sûrement l'une de celles qui a propulsé la série au firmament des séries cultes. A commencer les antagonistes principaux sont cultissimes avec Spike et Drusilla. Une pointe de cruauté puis de tendresse entre eux, un savant mélange au point qu'ils marquent l'esprit. Ce sont de grands vilains mais en même temps on les aime. Puis, il y a également le lien amoureux entre Buffy et Angel qui se forme alors qu'il y a tout un monde qui les sépare. Le firmament de cette saison se passe tout d'abord au moment de l'épisode Innocence où finalement, on voit l'apothéose de leur amour mais aussi le commencement d'un enfer sans précédent alors que le Juge, grand méchant de l'épisode allait être reconstitué. Angel est redevenu la personne mauvaise par excellence qu'elle était. Cruelle, sadique, tendre à la fois, Angelus est certainement l'un des plus grands méchants de la mythologie et qui nous fait découvrir l'autre facette d'Angel. On apprécie le personnage dans toute sa complexité. Puis par la suite, la fin ne pouvait que nous faire pleurer et c'était mon cas. Cet affrontement sans précédent entre Buffy et Angel, le moment où Acathla s'ouvre et puis la fin sur une musique si douce, c'était magistral. On se demandait tant ce qui pouvait se passer pour la suite. Cette saison a fait évoluer la mythologie en introduisant les loups-garous avec Oz et sa dualité entre son côté animal et ce qu'il vit. Egalement, il y a bien plus de personnes au courant de la mission de Buffy à commencer par Cordélia et aussi Oz. Egalement, cette saison met aussi en avant le fait que les tueuses peuvent être plus d'une avec l'arrivée de Kendra bien différente de Buffy car elle suit scrupuleusement les règles. 

    La saison trois marque le retour de Buffy en introduisant tout d'abord le côté de Los Angeles en prévision du futur spin-off sur Angel. Par la suite, les choses se compliquent pour l'équipe avec notamment l'introduction des sorcières en plus d'autres démons et vampires. La saison est basée sur le retour de Buffy et l'adaptation après l'ère Acathla. Ensuite, la relation entre Joyce et Buffy est mise en avant avec le fait que celle-ci découvre la vérité sur sa mission. Egalement, la mission des tueuses et leur relation avec les observateurs. En effet, alors que Buffy a 18 ans, elle doit passer un test donné par le conseil des observateurs où celui-ci demande à ce que la tueuse voit ses pouvoirs être retiré. Seulement la tueuse réussit le test mais Giles, lui échoue selon le conseil car il avait été trop paternaliste avec elle. Cela avait donc pour conséquence d'introduire le personnage de Wesley Wyndam-Price en tant que nouvel observateur et plutôt coincé au Egalement, Willow, de par l'épisode Acathla, avait goûté à la sorcellerie et elle continue son apprentissage dans cette saison.premier abord. Egalement, Willow, de par l'épisode Acathla, avait goûté à la sorcellerie et elle continue son apprentissage dans cette saison. Il est introduit dans cette saison un démon vengeur du nom d'Anya qui a exaucé le voeu de Cordélia mais dont elle perd son pendentif. Grâce à Cordélia, elle avait crée tout un monde ce qui fait l'un des meilleurs épisodes de la saison où on a pu admirer Willow en vampire et un monde bien différent où les vampires règnent. L'attrait principal de cette saison mythique est la venue d'une nouvelle tueuse à savoir Faith Lehane qui se trouve être tout l'opposé de Buffy car elle profite de l'attrait de la tuerie, de s'amuser comme elle le souhaite. Elle respecte un peu Giles, enfin à sa manière mais pour ce qui est de Wesley c'est une autre histoire. Surtout, il y a une rivalité entre les deux tueuses qui s'installe peu à peu notamment par leur performance. Cela atteint son paroxysme lors d'une patrouille où Faith tue un être humain. Et finalement, elle va voir l'ennemi de la saison qui n'est autre que le Maire en personne, immortel qui souhaite faire l'ascension. Il est cynique, manipulateur mais en même temps attentionné envers Faith qui la considère comme sa fille. Il a été aussi l'instigateur de beaucoup de divisions. En effet, au cours de la saison, Angel revient d'Acathla et il reprend peu à peu sa relation avec Buffy. Seulement le Maire leur fait prendre conscience du fait qu'ils ne pouvaient être ensemble. Joyce agit également sur cette relation en montrant à Angel ce qui n'allait pas. La saison se termine en apothéose avec la révolte des lycéens. C'est la dernière saison où on voit David Boreanaz en tant qu'acteur principal et Charisma Carpenter dans la série. Tous deux sont partis pour la série Angel.

    La saison 4 se concentre elle sur l'entrée en université. Dès lors pour tous les protagonistes les enjeux sont bien différents. On les voit moins soudés ce qui est l'une des plus grandes critiques de cette saison. Il est introduit l'initiative régit par le gouvernement avec l'entrée de Riley Finn et de sa patronne Maggie Walsh. Riley devint le petit ami de Buffy mais on n'arrive pas à oublier qu'elle a perdu Angel. D'ailleurs lorsque celui-ci revint à Sunnydale on veut clairement revoir le couple se reformer. Par la suite, Buffy avait envie de tout dire à Riley sur sa mission et cela arrivait dans l'épisode le plus mémorable de cette saison qui était une grande majorité en mode muet. Seulement, pour Buffy et ses amis, ils ne se sont pas rendus compte de la menace. En effet Maggie Walsh est une scientifique qui a crée Adam avec les morceaux de plusieurs démons. Il est très puissant et pour toute l'équipe ce n'est pas une mince à faire. Heureusement l'équipe s'unit magiquement pour le détruire. Riley, lui, avait été aussi le sujet d'expériences de Maggie mais grâce à Buffy, il se rend compte que l'Initiative est une mauvaise chose. A côté de cela, Willow est encore plus développé notamment au fait qu'elle accélère sa formation de sorcière et s'épanouit aux côtés d'Oz. Seulement sa vie fut bouleversé lorsque le côté animal d'Oz rencontre une jeune femme et la trompe. Par la suite, Willow fait la connaissance de Tara qui s'avère être une sorcière. Ensemble, elles se découvrent. Une relation amoureuse ne noue entre elles. Du côté d'Alex, celui-ci noue une relation avec Anya désormais humaine et ils sont très heureux. Ensuite, il y a Spike qui fait son retour. Pris par l'Initiative, celui-ci se voie doter d'une puce qui le rend inoffensif. Il y a également Harmony qui s'avère être une vampire désormais et reste toujours une chipie. Giles lui est loin d'être un bibliothécaire et reste au chômage pendant toute l'année. D'ailleurs, la demeure de Giles est davantage montré cette saison. Faith fait aussi son retour en sortant du coma et nous offrant deux épisodes d'anthologie où on peut voir Faith profiter d'être Buffy et ce grâce au cadeau du Maire défunt. Il y a également un épisode d'anthologie où Jonathan est mis en avant et par le générique également. 

    La saison 5 est une saison charnière. En effet, Buffy reprend sa mission de tueuse et se retrouve nez à nez avec Dracula. Celui-ci reste toujours aussi fascinant aux yeux du monde et il est considéré par rapport aux autres vampires comme quelqu'un qui n'a rien à voir avec leurs coutumes. C'est dû au témoignage de Spike. Buffy s'en retrouve hypnotisée par cette créature. C'est notamment le début de la déchéance avec Riley car celui-ci pense ne pas rivaliser avec les vampires. Cette saison marque l'arrivée de Dawn qui n'était autre que la petite soeur de Buffy. Il se trouve que celle-ci est en réalité la clé permettant d'ouvrir les portes dimensionnelles. Il se trouve que celle-ci est recherchée par Gloria, antagoniste de la saison qui s'avère être une déesse voulant rentrer chez elle. Les confrontations étaient intenses et Gloria semblait avoir le dessus. De par cette ambiance, beaucoup de choses ont eu lieu. En effet, dû à l'apparition de Gloria, il y a beaucoup de malade en psychiatrie. Celle-ci se nourrit de l'essence vital du cerveau rendant le commun des mortels lucide. Les malades savaient reconnaître la clé la voyant comme une énergie verte. De par les évènements, Joyce s'en retrouve affecté ayant une tumeur au cerveau. Cela était confirmé lorsque Buffy tenta de découvrir la vérité. Clairement quand elle était seule avec sa mère, tout allait pour le mieux. L'état de Joyce préoccupa complètement Buffy qu'elle en oublie Riley. Elle trouve un soutien tout comme Dawn avec Ben qui travaille à l'hôpital et qui s'avère être le côté humain dans lequel Gloria a été inséré. Ils étaient obligés tous les deux de vivre sur Terre. C'était en tuant Ben que l'on tuait Gloria et Giles le savait. D'ailleurs, c'est lui qui en termine avec la menace en le tuant en précisant que Buffy ne tuera pas sciemment. Pour l'observateur, Buffy était une héroine. Cette saison avait été marquée par beaucoup d'évènements et notamment par le décès de Joyce suite à la maladie de celle-ci. La manière dont avait été traitée l'épisode était remarquable et on en pleure encore. On soutenait la famille. La mort de Joyce a affecté tellement de personnes. Elle avait bouleversé toute l'équipe à sa manière. D'ailleurs, Angel vint à Sunnydale pour soutenir Buffy dans cette lourde épreuve et cela montrait à Buffy à quel point elle avait la lourde responsabilité de protéger la clé. Willow, elle, vit pleinement sa relation avec Tara et devint une sorcière accomplie. Elle était même selon Tara quelqu'un de doué naturellement. En retour, Willow se dévouait complètement à Tara. D'ailleurs, quand celle-ci voit sa famille débarquer lui disant qu'elle ne devait pas rester car il y avait un démon en elle, Willow était la première à la défendre. Heureusement, leur couple s'en est sorti plus fort à la suite de cela et elles pouvaient en être reconnaissante envers Spike qui a démontré avec la puce que Tara était humaine. Egalement, Alex vit pleinement sa relation avec Anya au point d'emménager ensemble. Anya vit pleinement le fait d'être humaine en étant embauchée dans la boutique de magie par Giles. Celui-ci voulait ne pas être au chômage.  Sinon, du côté de Spike, celui-ci change de plus en plus. Au début alors qu'il tentait de vouloir se faire retirer la puce, il commença à ressentir des sentiments pour Buffy et il s'en rend compte au travers d'un rêve. Par la suite, avec l'épisode où une femme robot tente de retrouver son créateur Warren, Spike vint à sa rencontre, connaissant cette capacité en lui demandant de créer Buffy robot et celle-ci s'avéra utile. La vraie Buffy, elle, rejeta Spike ardemment se concentrant sur Riley alors que celui-ci eut une crise cardiaque. Mais Spike voit l'occasion de mettre son rival hors jeu. Celui-ci vint prévenir Buffy qu'il avait quelque chose à montrer et elle vit que Riley donne son sang aux vampires. Cela sonne le glas du couple et le fait que le personnage de Riley quitte la série. Cette saison nous marqua tous avec le final épique où Buffy sauva sa soeur. 

    La saison 6 est un tournant vu que la série débute sur la nouvelle chaine upn et non WB comme cela avait été le cas auparavant. Cette saison est plus sombre notamment par les thèmes abordés que ce soit la perte de l'innocence, les problèmes des adultes, la violence causée par les démons. Le début est marqué par le retour de Buffy revenu d'entre les morts grâce à ses amis alors que Buffy robot avait été démasqué par les démons. Celle-ci avait du mal à se remettre du fait d'être revenu. Elle ne vit qu'une seule personne qui puisse la comprendre et c'était Spike. Celui-ci fut un grand secours mais c'est aussi celui qui l'a amené à vivre une passion intense et torride. Elle avait l'impression d'être un monstre surtout que celui-ci pouvait la frapper alors que sa puce marchait. Heureusement Tara l'avait rassurée. Elle se rendait compte qu'elle faisait du mal à son entourage et particulièrement à Dawn. Avec le temps, elle prend conscience qu'elle doit arrêter tout cela même si on voyait qu'elle ressentait des sentiments pour lui. D'ailleurs son message de rupture est particulièrement significatif puisqu'elle le reconnait comme un humain. Seulement, par la suite, Spike, désespérée tenta de la récupérer mais la blessa au point que finalement il prit la fuite. Sa quête l'emmena à récupérer son âme. La saison est marquée par Willow et le fait qu'elle soit accro à la magie. En faisant revenir Buffy, elle a l'impression de montrer que rien ne peut l'atteindre, qu'elle est bien puissante au point de se confronter directement à Giles. Ensuite, c'est Tara qui vint lui montrer qu'elle prend la mauvaise voie. Seulement, cela ne marcha pas non plus. Alors que le couple fut séparé, Willow vint à faire revenir Amy en tant qu'humaine mais c'était le meilleur moyen pour continuer sa déchéance car sa nouvelle amie l'emmène voir un sorcier. Cela même l'amena à blesser Dawn. La guérison fut difficile. Entre temps, Buffy vit les antagonistes de la série apparaître et ce n'était pas des démons ou des vampires mais trois hommes, même des "crétins" à savoir Warren, Andrew et Jonathan. On vit des épisodes d'anthologie pour les affrontements mais à chaque fois Buffy put les repousser. On retint tout de même des épisodes mémorables avec notamment le moment où Buffy se retrouve en hôpital psychiatrique à cause d'un démon. Et si finalement tout ce que Buffy vivait était dans l'imaginaire ? Le génie de Joss Whedon se retrouve dans cet épisode. Egalement, Dawn, plus que perdu, se met à voler et même à souhaiter que tout le monde reste à ses côtés lors de l'anniversaire de Buffy. Elle vint également lors d'une sortie pour Halloween à embrasser un vampire comme de voir Giles prendre son éducation en main. Heureusement, elle réussit peu à peu à récupérer Buffy lors du final qui se rend compte qu'au lieu de la surprotéger, elle doit tout lui faire voir. Alex, lui vint à prendre les choses sérieusement avec Anya alors qu'ils préparent leur mariage. On peut sentir à quel point il est terrorisé mais elle par contre, lui tardait de vivre ce moment mémorable. Seulement, un ex d'Anya vint gâcher la fête au point qu'Alex prit la fuite et refait d'Anya un démon vengeur. Cela mena finalement à ce qu'Anya se venge avec Spike en couchant tous les deux ensemble et tout le monde vint à découvrir la vérité sur les secrets. Seulement avec tout cela, Warren, qui avait vécu de nouveau une défaite après avoir pris des globes le rendant invincible, vint à prendre la décision de vouloir abattre Buffy. Malheureusement, c'est Tara qui vint à mourir provoquant la fureur de Willow. Cette saison même si elle est critiquée, montre tout le génie de Joss en particulier avec l'épisode musical qui reste à jamais graver dans les mémoires et qui inspira beaucoup de séries. 

    La saison 7 marque la nostalgie avec Dawn dans le nouveau lycée. Tout le monde tente de se reconstruire à commencer par Buffy qui vint à devenir une conseillère au lycée, Alex qui est là pour la reconstruction de certains éléments de la ville, Willow qui tente de se reconstruire après ce qu'elle avait vécu et Spike qui tente de s'adapter à son âme mais plus que difficile sachant qu'il est manipulé. En effet, l'antagoniste principal n'est autre que la Force, immatériel et déjà rencontré alors qu'elle tentait de corrompre Angel. Le proviseur Wood vint dans l'équation avec un secret. Il se trouve que c'est le fils de la tueuse Nikki Wood que Spike avait tué. Il avait tenté de se venger d'ailleurs, mais c'était un échec et avec l'aide de Giles ce qui provoqua une division. L'attrait de cette saison est la protection des potentielles qui se font massacrer et dont le fait que Buffy avec l'aide de Giles puisse être le général. Le combat est féroce et avec des vampires puissants comme des Turok-Hans difficile à combattre mais Buffy montre toute sa maturité en le tuant devant toutes les jeunes filles. Cette saison est aussi la quête de rédemption avec Anya, se rendant compte que d'être démon vengeur ce n'était plus ce que c'était et lorsqu'elle demande de réparer. Elle paie en voyant son amie mourir par la faute de son patron et depuis elle tente de se racheter. Elle se réconcilie avec Alex mais cela sonne sur un goût d'inachevé car elle meurt dans le grand combat en sauvant Andrew. D'ailleurs, Andrew est un autre aspect de cette rédemption. En effet, au début, venu avec Jonathan pour ouvrir le sceau et après l'avoir tué, il se rend compte qu'en étant auprès de Buffy, il y avait bien plus que les futilités auxquelles il aspirait tant et devient un soutien sans faille rien que pour soigner les blessés. La plus grande rédemption vint de Faith, de retour dans cette saison qui vient aider. Elle guide les jeunes filles même si c'est pour s'amuser, obtient le respect et se montre en commandant expérimenté. Elle obtint même le respect de Giles ce qui la touche et commence une relation avec le proviseur Wood. Du côté de Willow, la rédemption fut dure mais petit à petit, Kennedy l'une des tueuses potentielles vint à l'embrasser. Se transformant en Warren à la suite d'un sort lancé par Amy, elle se sent plutôt coupable d'avoir oublié Tara. Mais Kennedy lui montre que de tourner la page était possible et le final les montre bien soudées. Willow était devenue l'instigatrice d'un changement radical. Pour finir, Spike, vint lui à offrir tout ce qu'il avait dans ce final en se sacrifiant pour les autres. A côté de l'antagoniste principal qui nous rappelait les méchants du passé, les morts du présent, c'était un moyen de montrer l'évolution des personnages et de les frapper en plein coeur. Pour que la Force réussisse son tour de force, il y avait à la fois les Bringers, les Turok-Hans mais surtout Caleb un prêtre. Véritable misogyne, il en vint à provoquer de sacrés dégâts et se révèle être un adversaire redoutable. Heureusement pour notre plus grand bonheur, Angel est bien plus fort mais Alex perd un oeil. Le final nous comble de bonheur voyant tout le monde affronter la suite sous de bonnes augures. 

    La suite est en comics et montre que finalement le fait d'avoir changé le destin ne signifie pas être à l'abri. La série a fait de ses comédiens en majorité des stars. Que ce soit Sarah Michelle Gellar, David Boreanaz, Alyson Hannigan, James Marsters etc.... ils sont encore des pilliers au sein du cinéma ou de la télévision. La série est d'une qualité sans faille et on prend toujours plaisir à regarder même 20 ans après. Les techniques utilisés, cela importe peu finalement. L'intrigue est bien ficelé comme tous les personnages auxquels on s'attache. Il n'y a pas de bon ou de mauvais personnages finalement, mais plutôt un choix à faire que les personnages ont pris tout au long de l'intrigue. 

    La série a permis la création du spin-off Angel avec 5 saisons et également des comics critiqué mais également qui a eu du succès.

      

     

    ....

     

     

     


    votre commentaire
  • The Crown : une série réussie et plus que magistrale

     

     

    The Crown est une série télévisée américano-britannique diffusée à partir du 4 novembre 2016 sur Netflix et réalisé par Peter Morgan. La série se base sur la vie de la reine Elizabeth II à partir de la mort de son père le roi Georges VI et ce qu'elle advient lorsqu'elle accède au trône. La série repose sur des acteurs incroyables avec à sa tête une magnifique Claire Foy en Elizabeth II, Matt Smith en Philippe, et un magistral Jared Smith incarnant le roi défunt Georges VI. La série raconte l'histoire de la reine Elizabeth à partir de son mariage jusqu'à ce qu'elle est aujourd'hui. 

    La première saison a fait sensation et de manière surprenante.Les acteurs étaient convaincants dans leurs rôles au point que l'on se plonge inexorablement dans ce qu'avait réellement vécu la reine Elizabeth. Le réalisme est saisissant. La prise de vue des caméras est remarquable. La critique salue le jeu d'acteurs et particulièrement ceux des rôles titres. D'ailleurs, la série a eu d'importances récompenses aux Golden Globes 2017 avec 2 prix à savoir le prix de la meilleure série et le prix de la meilleure actrice pour Claire Foy pour 2017. 

    La suite de la série est particulièrement attendue par les fans. La saison 2 risque d'être épique avec l'évocation des années 1960 particulièrement charnière pour la reine et son règne. Par la suite, il est évoqué que pour plus de réalisme, les acteurs incarnant la reine Elizabeth et Philippe changeront pou des acteurs plus âgés. Certains crient au scandale car les acteurs pour la série étant parfaits, les téléspectateurs souhaitent que la série continue avec ses acteurs-là. D'autres préfèrent le réalisme avec les acteurs. 

    La série est d'une qualité exceptionnelle. On ne peut qu'être surpris par le jeu incroyable des acteurs, le réalisme de la situation. On se plonge dans la situation de l'époque. Même le contexte autour des personnages est bien fait. Le fait que cela ait duré avec un nombre si peu d'épisodes nous frustre au plus haut point. Les téléspectateurs rêvent de bien davantage d'épisodes. En tout cas, la suite promet d'être épique. 


    votre commentaire
  •  

    The Walking Dead : une série avec un grand succès mais aussi critiquée

     

     

    The Walking Dead est une série télévisée d'horreur américaine sorti depuis le 31 octobre 2010 sur AMC et réalisé par Robert Kirkman et Frank Darabont. La série en est à sa septième saison. Elle se base sur les comics du même nom crée par Robert Kirkman La reprise de la deuxième partie de cette saison reprend le 13 février. La série repose sur un casting plus que solide et de prestige avec Andrew Lincoln, Norman Reedus, Chandler Riggs, Danai Gurira et Jeffrey Dean Morgan bien magistral en tant que Negan. La série raconte l'histoire de survivants mené par Rick qui vivent alors que des "rôdeurs" sont autour d'eux prêt à en faire les leurs. Cette menace n'est pas la seule alors que d'autres survivants souhaitent leur prendre ce qu'ils possèdent. 

    Les survivants menés par Rick ont vécu bon nombre d'épreuves tout au long de ses saisons perdant peu à peu des proches dans des situations éprouvantes mais ils se sont toujours relevés. Les antagonistes les plus mémorables sont le Gouverneur incarné par David Morrissey et Negan, attendu par les fans depuis un bon moment incarné par Jeffrey Dean Morgan. La saison en cours fait sensation de par ses épisodes, son 1er épisode particulièrement intense. La suite promet d'être épique avec spoiler "le début de la révolte du groupe de Rick". La série est certes critiquée par la violence utilisée, par les lenteurs de certains épisodes mais les créateurs montrent que le tout serve parfaitement bien à l'intrigue. Les téléspectateurs sont scotchés devant leur écran laissant parler leurs hypothèses quand au futur de la série. Ils sont particulièrement derrière certains personnages comme celui de Daryl incarné par Norman Reedus. Depuis le début de la saison 7, Jeffrey Dean Morgan reçoit beaucoup de lettres de fans voyant un Negan bien sexy. Les morts s'alignèrent avec Spencer, Olivia puis le kidnapping d'Eugène et le début de la révolte. Seulement, la révolte était plutôt dans le moue mais on notait quand même des moments intenses à savoir que Eugène était un traitre, que Dwight voulait trahir les Sauveurs mais le final fut particulièrement intense avec le sacrifice de Sasha qui voulait sauver les siens. Elle ne voulait pas choisir la mort des siens. La saison huit rentre directement dans la guerre contre Negan mais qui fut particulièrement périlleuse pour le Royaume avec Ezekiel qui perdit fois en ce qu'il est, Morgan qui devint fou mais surtout la mort de Carl qui va provoquer un bouleversement sans précédent. 

    La suite est particulièrement attendu par les fans même s'il est vrai que les choses deviennent de plus en plus moue. Les fans n'étaient loin d'être ravis de constater la mort de Carl, lui qui était particulièrement important au sein des Comics. Certes, on voit que c'est Judith qui peut prendre le relais mais cela laisse un goût d'inachevé pour beaucoup de relations et particulièrement celle de Negan et de Carl. 

    La série est de qualité servant des intrigues très fortes et nous permet de s'attacher aux personnages. On se laisse plus que facilement prendre au jeu et c'est mon cas. L'arrivée de Negan a été une bouffée d'air frais offrant à la série une toute autre dimension. A la fois diabolique et sympathique, Negan est un des plus grands méchants de la télévision. On peut soit aimer soit le détester. C'est celui qui va offrir une plus grande évolution dans la suite des évènements poussant les survivants à concevoir la survie d'une toute autre manière. 

    La série ayant un succès fou a permis la création d'un spin-off : Fear The Walking Dead souvent critiquée mais qui tente de progresser dans ses intrigues. 


    votre commentaire
  • Ouverture de Power of series

     

    Welcome to Power of Series 

     

    Les séries font un bon vertigineux depuis de nombreuses années et plus particulièrement depuis récemment avec l'engouement pour 3 séries d'exception que ce soit Games of Thrones, Westworld et Walking Dead. C'est même plus que de la passion, c'est l'ouverture vers des débats et des théories sans précédent pour connaître la suite des évènements. Elles m'ont réconciliés ainsi avec ce qui fait qu'une histoire est de qualité, avec un casting impeccable et l'envie de se plonger complètement dans l'histoire. 

    Power of Series ouvre ses portes pour vous proposer un blog sur les séries qui se diviseront en trois catégories à savoir les séries diffusées sur les chaines de télévision, les séries diffusées sur le net comme netflix par exemple ou bien les séries cultissimes qui marquent des générations entières. Pourquoi un blog sur ce thème et pas le précédent ? Tout simplement pour repartir sur de bonnes bases. La nouveauté serait bien sûr de parler de la série mais il y aura un détail sur les personnages, ce qui fait que l'on s'attache à la série avec un parallèle sur la biographie de l'acteur ou de l'actrice. 

    Alors Bienvenue, Welcome et bonne visite les amis :D 


    votre commentaire